Grès noir

En 2016, j’ai repris le chemin de l’école avec des cours hebdomadaires à l’école d’art de Douai, puis à Roubaix : je m’y suis initiée à la terre (modelage et tournage) ainsi qu’à la sculpture. Bien que l’émaillage reste une part importante dans le travail de la céramique, c’est avant tout la terre brute, cuite en mono-cuisson qui m’intéresse. Le terre ne se ferme pas totalement, laissant ainsi une certaine porosité et révèle des textures que je ne me lasse pas de travailler.